Human Rights Watch

Kosovo : Sévices violents commis par l’UCK

| |

(New York, 25 Juin 1999) Human Rights Watch a recueilli des preuves
révélatrices montrant que certains membres de l’Armée de Libération du Kosovo
(UCK) ont commis des exactions violentes contre des Serbes et, dans certains
cas, des Albanais et des Roms au Kosovo. Une semaine d’enquêtes à Orahovac,
Prizren et Pec, a révélé que des soldats de l’UCK étaient impliqués dans cinq
meurtres, quatre enlèvements, un viol, et quatorze détentions, dont douze
comprenant des violences physiques.

Ces violences sont apparemment motivées par le désir de se venger des très nombreuses atrocités commises par les forces de sécurité serbes, et celui de forcer la minorité serbe à quitter le Kosovo. Chaque jour, les Serbes qui ont peur continuent de quitter la province. Les preuves disponibles à ce jour sont insuffisantes pour que Human Rights Watch puisse démontrer qu’il s’agit d’une politique de vengeance ou d’expulsions forcées menée l’UCK. Mais les documents prouvant les violences, et les rapports nombreux sur les exactions commises dans tout le Kosovo, exigent qu’une action soit immédiatement entreprise au plus haut niveau de la direction (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous