AIM

Kosovo : score 0:0, les Albanais sont gagnants

| |

S’ils ne sont pas ressortis comme les gagnants du château de
Rambouillet, les
Albanais du Kosovo n’en sont certainement pas les perdants. Pas pour la
simple
raison que la balle est désormais du côté serbe, mais parce que la
part d’échec
qu’a rencontrée la conférence n’est pas due aux Albanais. Dans la
difficile
partie de dominos qui se joue dans les Balkans, le double six n’est pas
resté
entre leurs mains. En fait, seule la première moitié d’une partie tr
ès
difficile s’est achevée, et même si le résultat est 0:0, les
Albanais ont
gagné. Après l’acceptation du volet politique de l’accord, le tour
du volet
militaire est venu, sur lequel Milosevic ne fera pas facilement de
concessions.

Par Remzi LANI Entre le référendum au Kosovo et l’OTAN, les Albanais du Kosovo ont avec pragmatisme choisi l’OTAN, espérant que le référendum sera un jour mis en place, même s’il n’est pas mentionné dans le texte de l’accord. Dans le camp opposé, Milosevic est confronté au choix suivant : soit les soldats de l’OTAN, soit les avions de l’OTAN. C’est une décision dont il ne veut pas : pourtant il ne pourra pas l’éviter. "C’était le meilleur résultat à espérer dans la donne actuelle. La Serbie est isolée de la communauté internationale et porte l’entière responsabilité de l’échec de l’accord", a commenté le ministre des Affaires étrangères (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous