B92

Kosovo : s’il n’y a pas d’accord avec Belgrade, Moscou opposera son veto

| |

L’ambassadeur de Russie à Belgrade, Aleksandar Alekseïev, déclare que la Russie utilisera son droit de veto si la proposition de résolution sur le statut futur du Kosovo n’est pas acceptable pour Belgrade et Pristina. La Russie exige un accord et un compromis. Cette déclaration risque de compliquer la tache de Martti Ahtisaari et du Groupe de contact. Une interview exclusive accordée à B92.

Propos recueillis par Milan Pavicevic L’ambassadeur de Russie estime qu’il est naïf de conclure à l’échec des négociations sur le statut du Kosovo à la suite d’une seule réunion au plus haut niveau entre Belgrade et Pristina qui n’a duré que deux heures [la rencontre de Vienne, en juillet dernier, NdT]. Il critique sévèrement les récents propos de Martti Ahtisaari, qui a déclaré qu’il était impossible d’arriver à un compromis négocié. Aleksandar Alekseïev (AA) : Je dois dire que notre position concernant la résolution de la question du Kosovo est restée inchangée. Si la solution n’est pas acceptable pour les deux parties, Belgrade et Pristina, la Russie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous