Le Courrier des Balkans

Kosovo : retours forcés

| |

Les gouvernements occidentaux veulent désormais hâter les retours des migrants originaires du Kosovo. Ceux-ci ont pourtant souvent perdu tout lien avec leur pays d’origine, et rien n’est prévu pour les accueillir. Que penser du retour forcé des personnes appartenant à des communautés toujours victimes de persécutions au Kosovo, comme les Rroms ou les Ashkalis ? La perspective de la résolution du statut du Kosovo pourrait encore accélérer ce processus dangereux.

Par Marek A.Nowicki, Médiateur pour les droits de la personne du Kosovo Nombreux sont ceux qui ici savent ce que cela veut dire de vivre dans un pays étranger, incapable de lire les poteaux indicateurs dans les rues, où les habitudes culturelles semblent étranges, en ayant au fond du cœur un intense désir de rentrer chez soi. Mais que penser quand on vous dit dans ces circonstances que vous êtes déjà chez vous ? C’est ce qui est déjà arrivé à beaucoup de gens et c’est le sort qui en attend beaucoup d’autres. Récemment, dans la presse, on a mis en avant le fait que certains gouvernements européens avaient passé des accords avec la MINUK pour le retour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous