IWPR

Kosovo : Pour les prisonniers politiques, la guerre continue

| |

Alors que la plupart des Albanais du Kosovo célèbrent la fin de la
guerre,
l’angoisse continue pour plus de 2.000 Albanais kosovars détenus dans
des
prisons serbes.

Par Laura Rozen à Pristina * Albin Kurti savait qu’il était en danger. L’étudiant activiste de 24 ans prenait des précautions, changeait de chemin pour se rendre dans les bureaux en briques non chauffés du syndicat indépendant des étudiants de l’université clandestine de Pristina dont il était le co-président. Il parlait en code sur son téléphone portable et couchait souvent hors de chez lui. Mais il se doutait que si le service de sécurité serbe voulait l’arrêter, il le ferait. Il avait raison. Kurti, son père, Zaim et ses frères, Arianit et Taulant, ont été arrêtés le 21 avril par la police spéciale serbe dans la maison de Pristina (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous