Koha Ditore

Kosovo : négociations, la grande arnaque

| |

L’équipe d’Ahtisaari s’apprête à présenter à Belgrade et Pristina le paquet de propositions concernant le statut futur du Kosovo, avant de se rendre devant le Conseil de Sécurité de l’ONU. Comment se dérouleront les deux autres chapitres des négociations ? Quoi qu’il en soit, le Kosovo se retrouvera au final seul face au népotisme qui gangrène sa vie politique intérieure...

Par Beqë Cufaj Albert Rohan, le diplomate aristocrate qui connaît les Balkans comme Vienne ou Budapest, est de retour sur le devant de la scène. Malgré la fatigue et les tracasseries que lui a fait subir - ainsi qu’à toute l’équipe d’Ahtisaari - la délégation serbe, Rohan a décidé de supporter à nouveau tous les refus et l’entêtement de la partie serbe, à la veille de la séance du Conseil de Sécurité de l’ONU où Ahtisaari présentera un premier rapport sur son travail de médiateur. Il va ainsi revenir à la table des négociations, et participer à la lecture et au dernier coup de plume sur les propositions sur les questions techniques de la décentralisation, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous