IWPR

Kosovo : MINUK cherche nouveau chef, forte personnalité requise

| |

L’ancien chef de la Mission des Nations Unies au Kosovo était considéré comme terne et inefficace par beaucoup de ses collègues. À Pristina, la nervosité est cependant palpable dans la communauté des responsables internationaux après le départ soudain de Harri Holkeri. On cherche une personnalité politique forte pour lui succéder.

Par Marcus Tanner « Le problème n’est pas le départ de Harri Holkeri, mais la façon dont il est parti », soupirent de nombreuses voix. Quelles que soient les déclarations officielles lénifiantes assurant que Harri Holkeri a quitté son poste à la demande des médecins, les responsables onusiens ont bien du mal à défendre l’idée que l’ancien Premier ministre finlandais serait parti pour des raisons de santé. En effet, ils ont peur que l’on dise qu’il a été remercié, et que cet incident ne porte un coup sérieux à l’’image de la mission, sans parler des réactions attentives des Serbes et des Albanais. Le passage rapide d’Harri Holkeri au Kosovo - il est arrivé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous