IWPR

Kosovo : meurtres, menaces et accusations politiques

| |

Depuis l’assassinat de Tahir Zemaj, le 4 janvier dernier, les tensions politiques ne cessent dangereusement d’augmenter au Kosovo. La LDK d’Ibrahim Rugova a décidé de hausser le ton contre les anciens guérilleros de l’UCK.

Par Arben Qirezi Le parlement du Kosovo vient de se réunir en session d’urgence pour répondre à là détérioration des conditions de sécurité, consécutive à l’assassinat de Tahir Zemaj, un fidèle allié du Président Rugova. Les tensions politiques étaient très fortes, le 23 janvier, quand la Ligue Démocratique du Kosovo (LDK), le parti d’Ibrahim Rugova, a déclaré qu’elle ne supportait plus cette campagne continue de violence contre ses adhérents et ses représentants. Jusqu’alors, les assassinats et les menaces contre les militants et les élus de la LDK n’avaient entraîné qu’une réponse muette de la direction du parti, qui ne voulait pas provoquer d’escalade dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous