Utrinski Vesnik

Kosovo : les secrets de Polichinelle d’Eulex

| |

Le scandale de corruption généralisée qui éclabousse la mission Eulex censée établir l’État de droit au Kosovo est révélatrice de la faillite des missions internationales, dans les Balkans comme ailleurs. Une affaire qui en dit long aussi sur l’état des sociétés balkaniques gangrénées par les combines à la petite semaine. Reste aux journalistes à faire leur travail d’investigation. Editorial.

Par Arsim Zekoli Quis custodiet ipsos custodes ? (Juvenal). La plus triste conclusion, après la série d’articles du jeune journaliste courageux et brillant, Vehbi Kajtazi, sur les affaires louches de la mission Eulex, est que le témoignage d’un étranger est beaucoup plus important et plus critique que toutes les protestations de milliers de manifestants dans les Balkans. Sans remettre en question à aucun moment, le courage et la persévérance de M. Kajtazi - digne de Woodward et Bernstein (les deux journalistes qui ont révélé le Watergate, NdT) -, ceci n’est néanmoins que le moment le plus scandaleux de toute cette honteuse saga, qui révèle la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous