Koha ditore

Kosovo : les révélations de l’ancien président du tribunal militaire de l’UÇK

| |

Sokol Dobruna a été chargé de diriger le tribunal militaire de l’UÇK à sa création, en décembre 1998. Aujourd’hui, cet ancien membre de l’état-major de l’Armée de libération du Kosovo est mis en cause par l’Eulex dans l’affaire des meurtres de la prison de Kleçka. Il a refusé le statut de témoin collaborateur et s’attend à être emprisonné. Retour sur le conflit fratricide qui a opposé l’UÇK aux FARK et qui pèse toujours sur la vie politique kosovare. Entretien.

Propos recueillis par Vehbi Kajtazi Koha Ditore (K. D.) : M.Dobruna, vous avez été actif pendant plusieurs années dans le mouvement illégal, prisonnier politique, etc. J’aimerais savoir à quel moment vous avez rejoint l’Armée de Libération du Kosovo (UÇK) ? Sokol Dobruna (S. D.) : Je suis entré dans l’Armée de Libération du Kosovo le 7 septembre 1998, mais jusque là, j’avais dirigé avec les autres militants de Gjakova la bonne marche de la base arrière. Ce 7 septembre 1998, j’ai été à Glogjan, où se trouvait le commandant Ramush Haradinaj. Le matin, je me suis présenté en tant que soldat et j’ai reçu une arme. J’ai commencé à faire tout ce qu’il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous