Koha Ditore

Kosovo : les relations de Thaçi avec Israël irritent le monde arabe

| |

Hashim Thaçi, le Premier ministre du Kosovo, joue la carte diplomatique du rapprochement avec Israël, pays allié des États-Unis. Mais au prix de l’irritation des pays du monde arabe, dont aucun n’a encore reconnu l’indépendance du nouvel État. Koha Ditore fait le tour des interventions récentes du Premier ministre et dénonce des maladresses envers des pays qui pourraient pourtant devenir des alliés s’ils connaissaient mieux le Kosovo.

Par Sami Kastrati L’une des raisons évoquées pour lesquelles les pays arabes hésitent encore à reconnaître l’indépendance du Kosovo est le manque de contactes propres et d’informations nécessaires sur le Kosovo dans le monde arabe. Le professeur d’études islamiques à l’Université libanaise et conseiller du Premier ministre libanais, Ridwan al-Sayed, avait évoqué que les pays arabes n’ont rien contre l’indépendance du Kosovo, mais que pour ces États, il n’est pas facile de reconnaître un nouvel État. « Il faut faire des efforts conjoints pour que les pays arabes reconnaissent le Kosovo. Je vous assure qu’au minimum dans cinq pays, on ne parle même (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous