Koha Ditore

Kosovo : les nouveaux guérilleros télégéniques de l’AKSH

| |

L’apparition télévisée d’hommes armés et masqués, arborant les insignes de l’Armée nationale albanaise (AKSH) et patrouillant sur les grandes routes du Kosovo, a jeté le trouble à Pristina. Tous les dirigeants politiques albanais affirment que le Kosovo « n’a pas besoin » d’une nouvelle guérilla, appelant au respect de l’ordre et de la loi. Par contre, Gafur Adili, le porte-parole officiel du FBKSH, souligne, depuis Tirana, que le temps de la diplomatie est désormais dépassé.

Par Fatmir Aliu et Sami Kastrati Le Président du Kosovo Fatmir Sejdiu et le Premier ministre Agim Çeku n’ont pas voulu faire de commentaires sur la signification de la récente apparition publique de l’AKSH. Ils ont préféré souligner que « le Kosovo n’avait pas besoin d’un tel groupe armé ». « Je ne peux rien dire sauf que le Kosovo n’a pas besoin de structures qui se placent en-dehors des institutions », a déclaré le Président Sejdiu, ajoutant que, pour le moment, il était plus important de faire preuve de maturité et de maintenir la stabilité. Le Président Sejdiu a cependant estimé que de telles apparitions de personnes armées étaient les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous