LIberté de circulation des biens et des capitaux, pas des hommes

Kosovo : et demain, un accord d’association avec l’Union européenne ?

| |

La Commission européenne a proposé la signature d’un accord de stabilisation et d’association (ASA) avec le Kosovo. S’il est ratifié, les barrières douanières seront levées, se réjouissent les dirigeants kosovars, malgré les risques pour la production locale. De toute façon, la route sera encore très longue avant une éventuelle adhésion du Kosovo à l’UE.

Par Violeta Hyseni Kelmendi Un nouveau pas a été franchi dans les relations entre l’Union européenne (UE) et le Kosovo : à la fin du mois d’avril, la Commission européenne a adopté une proposition sur un accord de stabilisation et d’association (ASA) avec Pristina. Il échoit désormais au Conseil de l’UE et au Parlement européen de l’approuver – dans ce cas, l’accord entrerait en vigueur au début de l’année 2016. Samuel Žbogar, représentant spécial de l’UE au Kosovo, a souligné avec insistance qu’il s’agit du premier accord signé entre l’Union et ce pays, qui permettra « d’affirmer la place du Kosovo dans la politique de l’UE à l’égard des Balkans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous