IWPR

Kosovo : les défis qui attendent le futur gouvernement

| |

Le nouveau gouvernement devra essayer de satisfaire beaucoup d’espérances : réduire le chômage, s’attaquer à la crise énergétique et scolaire, sans oublier la question du statut final du Kosovo. Les élections du 23 octobre représentent un enjeu majeur pour l’avenir du territoire placé sous protectorat des Nations Unies.

Par Arben Salihu, Muhamet Hajrullahu et Jeta Xharra Plus de 1,3 millions d’électeurs inscrits vont avoir l’occasion de donner forme au futur gouvernement du Kosovo ou, plus exactement, aux institutions provisoires du gouvernement du Kosovo. Comme aucun parti n’obtiendra plus de 61 sièges, sur les 120 que compte l’Assemblée, pour former une majorité homogène, la nouvelle administration a de fortes chances de ressembler à celle d’aujourd’hui, qui a recours à des arrangements entre partis, ce qui est vivement critiqué comme source d’inefficacité. Au total, 27 partis et 5 candidats indépendants vont se disputer les sièges au Parlement au cours de ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous