Le Courrier du Kosovo

Kosovo : les assassinats politiques du Shik en procès

| |

Le procès « Bllaca 2 » repose sur les accusations lancées par Nazim Bllaca, ancien tueur « repenti » du Shik, les services secrets du PDK de Hashim Thaçi. Le chef de cette structure de l’ombre officiellement dissoute depuis 2008, Kadri Veseli, a témoigné en démentant les accusations de Bllaca et de Naim Miftari, et en détaillant les structures du Shik...

Par Belgzim Kamberi « En 2008, le SHIK comptait 92 membres et le critère pour y adhérer était un patriotisme immaculé », a déclaré Kadri Veseli, le chef de ce service très spécial, lors de sa première audition de six heures au procès « Bllaca 2 », en qualité de témoin. Retrouvez notre dossier : Crimes de guerre et justice au Kosovo : les témoins sous pression Shaban Syla, Bekim Syla, Shpresim Uka, Sadik Abazi, Fahredin Gashi et Driton Hajdari - anciens agents du SHIK - sont accusés d’avoir tués l’ancien responsable de la police secrète serbe du Kosovo Ibush Kllokoqi et d’une tentative de meurtre contre des cadres de la LDK d’Ibrahim Rugova, Adem (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous