Koha Ditore

Kosovo : les Albanais jugent les chefs de la MINUK

| |

Au hit-parade des chefs de la MINUK, les Kosovars placent Soeren Jessen-Petersen, le Danois qui vient de démissionner de ses fonctions. Bernard Kouchner grimpe sur la seconde marche du podium, suivi de l’Allemand Michael Steiner... Pour les Albanais, Soeren Jessen-Petersen a préparé l’indépendance du Kosovo, même s’il n’a jamais prononcé ce mot.

Par Enver Robelli Si l’on devait faire une courte description des chefs de la MINUK et une liste de leurs réussites, le diplomate danois, sans aucun doute, sarriverait en tête de la liste. Après lui, les Kosovars placeraient certainement Bernard Kouchner, le premier administrateur, qui était venu au Kosovo guérir les plaies de la guerre avec l’élan d’un homme de gauche non dogmatique. Le sympathique Français s’était plus distingué par ses paroles que par ses action, parce qu’après guerre, dans la tête des Albanais mais aussi dans celle des Serbes, il y avait peu de place pour la raison. Le troisième sur la liste serait le diplomate allemand Michael (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous