Législatives anticipées au Kosovo : Albin Kurti pourra-t-il être candidat ?

| |

47 candidats et les listes de plusieurs partis politiques ont été recalés par la Commission électorale. Parmi eux, l’archi-favori des sondages, Albin Kurti, du fait d’une condamnation judiciaire. S’il ne peut pas conduire la liste du mouvement Vetëvendosje, pourra-t-il néanmoins briguer le poste de Premier ministre ?

Par Belgzim Kamberi 47 des quelques 1080 candidats aux législatives anticipées du 14 février au Kosovo ont été recalés vendredi par la Commission électorale centrale (KQZ). Parmi eux, le grand favori des sondages, Albin Kurti, le dirigeant du mouvement Vetëvendosje. En effet, la KQZ n’a pas validé les listes électorales où figurent des candidats qui ont commis une infraction pénale sanctionnée par une décision judiciaire définitive au cours des trois dernières années. En décembre dernier, la Cour constitutionnelle avait en effet stipulé qu’une « personne ayant reçu une condamnation définitive pour une infraction pénale commise au cours des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous