BIRN

Kosovo : le tour de passe-passe de Ban Ki-Moon

| |

Les citoyens du Kosovo attendaient depuis des mois que Ban-Ki Moon se manifeste. Le Secrétaire général des Nation-Unies a adressé la semaine dernière à Boris Tadić et à Fatmir Sejdiu des lettres très attendues au sujet de l’avenir du territoire. Problème : le contenu des deux lettres est différent, et personne n’est plus avancé sur la question de savoir comment le Kosovo sera gouverné. Ban Ki-Moon cherche la quadrature du cercle : une solution dans laquelle les dirigeants serbes pourraient dire que le Kosovo n’est pas indépendant, tandis que les Albanais proclameraient le contraire...

Par Tim Judah La position de Ban-Ki Moon a en effet été dévoilée dans deux lettres, l’une envoyée à Boris Tadić, le Président de la Serbie, et une autre à Fatmir Sejdiu, le Président du Kosovo. D’ailleurs, si Ban Ki-Moon donne de « l’Excellence » à celui-ci, et le ton de la lettre qui lui est adressée laisse entendre qu’il n’est qu’un citoyen ordinaire de Pristina, et non pas un président comme son homologue serbe. En ce qui concerne le contenu des lettres, il s’agit essentiellement de constater des évidences. Ainsi, on y apprend que le Kosovo a proclamé son indépendance, que certains États l’ont reconnu, d’autres non. Dans sa lettre destinée à « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous