Le Courrier du Kosovo

Kosovo : le procès des camps de l’UCK s’est ouvert à Pristina

|

Le procès de Sabit Geci et Riza Alijaj, deux anciens commandants de l’Armée de libération du Kosovo (UCK), inculpés de crimes de guerre pour avoir dirigé des camps de détention en Albanie, s’est ouvert lundi devant le tribunal de Pristina. Les camps de Kukës et de Cahan sont également mentionnés dans le rapport présenté devant devant le Conseil de l’Europe par Dick Marty. Les deux accusés ont rejeté toute culpabilité dès l’ouverture du procès.

Par Belgzim Kamberi Sabit Geci et Riza Aljija ont déclaré leur innocence lundi à Pristina devant le jury mixte présidé par un juge britannique de la mission Eulex, Jonathan Welford-Carroll. « Je rejette l’acte de l’accusation dans son intégralité », a déclaré Sabit Geci devant la Cour. Sabit Geci, 52 ans, et Riza Aljijaj, 50 ans, sont inculpés de « traitements inhumains, tortures et meurtres de civils », commis dans deux camps de détention situés à Kukës et Cahan, dans le nord de l’Albanie. Retrouvez notre dossier : Trafic d’organes de l’UCK : « Au Kosovo, tout le monde est au courant » Ces camps auraient servi selon le parquet de « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous