AIM

Kosovo : le massacre de Racak contre le dialogue

| |

Pour ceux qui considèrent la crise au Kosovo comme une série d’incidents, voire
comme une suite d’événements accidentels, le massacre des Albanais du village
de Racak est une surprise, un épisode qui s’éloigne du cours "normal" des
affaires.

Par Fehim Rexhepi De nombreuses personnalités étrangères semblent penser que plusieurs éléments n’ont toujours pas été clarifiés, mais qu’il est évident qu’un minimum d’efforts pourraient les expliquer, et que tout pourrait se remettre en place : ces personnes ont accepté, avec quelques nuances et divergences d’opinion, les explications serbes sur les raisons du problème au Kosovo et le statut de ce territoire. La liste des conséquences d’un tel point de vue est longue, et les plus importantes indiquent sans aucun doute une incapacité à comprendre la nature du problème et à recommander une solution prenant en compte les circonstances actuelles (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous