Zëri

Kosovo : le docteur Rexhepi veut guérir le pays…

| |

Bajram Rexhepi n’arrivera peut-être pas à faire « fleurir » le Kosovo, confronté aux déboires politiques et économiques, mais au moins arrivera-t-il à assainir la scène politique kosovare.

Par Halil Matoshi Ce qui aurait dû ce passer lors de la première séance du parlement, a eu lieu après trois mois. Le Kosovo a maintenant son Premier ministre, Bajram Rexhepi, du Parti démocratique du Kosovo (PDK). La Ligue démocratique (LDK) a enfin accepté la solution de gouverner en coalition, en obtenant l’assurance qu’Ibrahim Rugova soit « couronné » en tant que premier Président du pays. Ce modèle était et est resté le seul modèle de mise en place du pouvoir kosovar capable d’éviter l’anarchie… Le Kosovo a peut-être « perdu » trois mois en tergiversations politiques, mais l’atmosphère de détente qui est ressort est après tout remarquable : voir Bujar (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous