Osservatorio sui Balcani

Kosovo : la vie au camp de Bondsteel, récit d’un ancien détenu

| |

Ilir F., citoyen kosovar, a été détenu par deux fois dans la prison de la base américaine de Bondsteel. Dans une interview donnée à la télévision de Tirana News 24, il raconte comment et par qui il était retenu prisonnier.

Par Indrit Maraku Bien qu’ils ne soient victimes d’aucuns mauvais traitements, les prisonniers de Camp Bondsteel, la plus grande base américaine au Kosovo, n’ont aucun droit judiciaire. C’est du moins ce qu’affirme un ex-détenu, Ilir F., citoyen kosovar de 31 ans. A deux reprises, il s’est retrouvé dans la prison de Bondsteel, d’abord en 2002, puis en 2003. Dans une interview pour l’antenne de Tirana, News 24, diffusée samedi dernier, Ilir explique que « tous les détenus endossent une combinaison orange », comme celles de la base américaine de Guantanamo, « mais il s’agit d’une pratique qui s’est diffusée dans toutes les prisons du Kosovo. » Dans son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous