Le Courrier des Balkans

Kosovo : la Serbie dit non aux propositions de l’Union européenne

| |

Sans surprise, le gouvernement serbe a lundi rejeté la proposition d’accord de l’Union européenne, mais a appelé à un retour « rapide » à la table des négociations. La Serbie a peu de chances d’obtenir une date d’ouverture des négociations d’adhésion. Catherine Ashton et les autorités de Pristina se déclarent « déçus ».

Par Marie Dhumieres À l’issue d’une session extraordinaire lundi après-midi, le Premier ministre Ivica Dačić a indiqué que le gouvernement ne « pouvait accepter » les termes d’un accord qui ne « garantissait pas la sécurité totale, la survie, et la protection des droits de l’homme » des Serbes du Kosovo. Retrouvez notre dossier : Dialogue entre Belgrade et Pristina : un pas en avant, deux pas en arrière ? Selon lui, un accord basé sur les principes proposés « oralement » par l’UE ne peut pas régler de manière « définitive et durable » la situation au Kosovo. Le gouvernement a toutefois tenu à réitérer son engagement en faveur du dialogue (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous