Le Courrier des Balkans

Kosovo : la politique des yeux fermés

| |

Corruption, développement des trafics en tout genre : le crime organisé ne cesse d’étendre son emprise sur le Kosovo. L’administration internationale est inefficace pour enrayer ce fléau, voire complaisante. On pourra se consoler en se disant qu’au moins, les réseaux criminels sont, sans aucun problème, multiethniques.

Par Marek A.Nowicki, médiateur pour les droits de la personne du Kosovo Il est impossible de ne pas remarquer le nombre impressionnant de postes à essence qui borde les routes du Kosovo. Une estimation rapide et diverses anecdotes suggèrent qu’un conducteur automobile passe en quelques minutes devant plusieurs de ces stations services. Si l’on accorde quelque crédit à ces statistiques, on arrive à un poste à essence pour une centaine de personnes ! Il est certain que les gens du Kosovo aiment conduire comme tout le monde, mais est-il bien réaliste de penser que toutes ces postes à essence ont suffisamment de clients pour faire marcher leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous