IWPR

Kosovo : La longue nuit de Kurti

| |

La condamnation en Serbie d’un ancien étudiant activiste du Kosovo souligne
le fait que l’Occident n’a pas réussi à soutenir les manifestations non
violentes d’avant la guerre et le développement civil d’aujourd’hui.

Par Fred Abrahams (Chercheur à Human Rights Watch sur le problème des Balkans. Il écrit en ce moment un livre sur l’Albanie depuis la fin du communisme). Parmi toutes les conversations qui ont lieu dans les cafés des Balkans, certaines restent en mémoire et flottent au-dessus de la brume de fumée. C’est le cas de la conversation que j’aieu en 1997 avec Xhevat, un Albanais ancien prisonnier politique du Kosovo. La rencontre a eu lieu à Tetovo en Macédoine, mais la discussion avait porté sur Pristina. Les étudiants du Kosovo manifestaient de façon non violente pour soutenir l’ enseignement en langue albanaise. Des observateurs pacifiques, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous