Le Courrier du Kosovo

Kosovo : la fin de « l’indépendance supervisée », l’échec d’ICO et l’avenir du Nord

| |

Alors que la période de « supervision » de l’indépendance s’achève, le Bureau civil international (ICO) va fermer ses portes, avec un piètre bilan, notamment dans le nord du Kosovo, qui demeure une zone de tensions. La population serbe locale refuse toujours de reconnaître l’autorité de Pristina. ICO s’en va, alors que « 80% de ses objectifs n’ont pas été atteints » - et l’Union européenne réclame un nouveau plan pour le Nord du Kosovo.

Par Serbeze Haxhiaj Leurs valises sont déjà prêtes pour le départ. La plupart des membres de la mission de « supervision de l’indépendance » sont quitter le Kosovo d’ici la fin de l’été. L’ICO fermera officiellement ses portes le 13 septembre prochain. Retrouvez notre dossier : Kosovo : le nord est toujours une zone de tension L’International Steering Group, une organisation regroupant les représentants des 22 États européens qui ont reconnu l’indépendance du Kosovo ainsi que les États-Unis, a retenu cette date. Le départ d’ICO marquera la fin officielle de l’indépendance supervisée. Pourtant, il ne reste plus que quelques mois à la mission pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous