Ekonomist

Kosovo : la conférence des donateurs et le pari du développement économique

| |

La Commission Européenne et les organisations financières internationales commencent à préparer la conférence des donateurs pour le Kosovo, prévue le 11 juillet. C’est une étape essentielle pour l’avenir du Kosovo, même si les fonds qui seront recueillis risquent de rester bien en-deçà de certaines promesses. Pour leur part, les dirigeants de Pristina misent avant tout sur les investissements étrangers. L’analyse de l’hebdomadaire Ekonomist de Belgrade.

Par Dragan Blagojević L’accord entre les Etats-Unis et l’Union Européenne et la forte détermination de Washington à imposer l’envoi de la la mission Eulex et d’un organisme civil de l’UE au Kosovo, même en se passant de l’autorisation de l’ONU, restent pourtant toujours de mise. C’est à l’UE que revient la responsabilité de « régler » la question du Kosovo et, par extension, celle de la région entière des Balkans occidentaux. L’UE voit dans la stabilisation du Kosovo, mais aussi de la Serbie et de toute la région, une sorte de récompense pour son engagement réussi, et comme un élément de son poids politique au niveau mondial. L’Union ne veut plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous