Osservatorio sui Balcani

Kosovo : l’Université à l’abandon

| |

Népotisme, corruption, incompétence, programmes et méthodes archaïques, incapacité à enseigner à penser de manière indépendante et critique... Selon une étude récemment réalisé par un institut de Pristina, la crise du système universitaire compromet l’avenir du Kosovo, quelle que soit le statut final du territoire. Alors que le Kosovo compte un nombre anormalement faible d’étudiants, les disciplines scientifiques et techniques sont délaissées. De surcroît, l’Université albanaise de Pristina n’a toujours aucun contact avec l’Université serbe déplacée à Mitrovica.

Par Francesco Martino L’éducation supérieure au Kosovo est à l’abandon. Les effets délétères de la mauvaise qualité des études, qui reposent toujours sur des anciens styles d’enseignement, la rigidité et le népotisme des institutions universitaires, tant publiques que privées, risquent de compromettre gravement l’avenir de la région, quelle que soit le résultat final de la discussion actuellement en cours au Conseil de Sécurité de l’ONU sur le statut final. Telles sont les conclusions d’une étude présentée par l’Institut kosovare pour les politiques de recherche et de développement (KIPRED), lors d’une table ronde organisée le 5 avril au Grand Hôtel de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous