Le Courrier des Balkans

Kosovo : l’indépendance, une question de jours, d’heures ou de semaines ?

| |

Les signaux contradictoires se multiplient. Les dirigeants kosovars affirment que l’indépendance serait « une question d’heures ». Mardi, le ministre albanais des Affaires étrangères assurait pourtant que le délai se comptait « en semaines, pas en jours ». D’ailleurs, le Kosovo n’a toujours pas adopté sa Constitution ni ses nouveaux symboles. Chronique de Pristina, qui n’en peut plus de cette longue attente...

Par Nerimane Kamberi Le vent fort qui souffle au Kosovo annonce peut-être la neige. Rien d’anormal pour la saison. D’autres vents semblent annoncer, eux, l’indépendance. Si ce mot roule depuis très longtemps dans la bouche des Albanais du Kosovo et de tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin au Kosovo, il semblerait qu’aujourd’hui l’indépendance ne soit plus un thème de débat politique, historique, diplomatique ou patriotique, mais qu’elle soit bien sur le point d’être proclamée. Du moins à en croire certains signes qui passent dans l’air. Dimanche, le Président de l’Albanie, Bamir Topi, a terminé une visite de trois jours au Kosovo « au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous