BIRN

Kosovo : l’Eulex n’a trouvé aucune preuve du présumé trafic d’organes

| |

Le présumé trafic d’organes opéré par l’UÇK sur des prisonniers serbes dans le Nord de l’Albanie n’aurait aucun fondement. C’est ce qu’a révélé Matti Raatkinen qui dirige l’enquête sur cette question pour le compte de la mission Eulex. En 2009, cette affaire avait fait grand bruit, Belgrade affirmant avoir en sa possession des preuves de ce trafic. L’Eulex n’aurait toujours pas pu les voir.

Par Lawrence Marzouk and Jeta Xharra Matti Raatikainen, responsable de l’enquête pour la mission Eulex, a déclaré à Balkan Insight que les investigations sur un trafic présumé d’organes par l’armée de libération du Kosovo (UÇK) n’avait abouti à rien de concret. Ce présumé trafic à partir de la fameuse « maison jaune » n’aurait aucun fondement. Ces allégations qui sont apparues pour la première fois dans le livre de Carla del Ponte ancienne procureure générale du TPIY étaient les plus graves jamais faites à l’encontre de l’UÇK. Madame del Ponte suggérait que l’ALK avait enlevé des centaines de civils au Kosovo en 1999, les avait transférés au nord (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous