Kosovo : l’ASA ouvre le marché, pas l’intégration à l’UE

| |

Le Kosovo vient de signer l’Accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’Union européenne. Celui-ci va totalement ouvrir le marché kosovar aux produits européens — tandis que les exportations du Kosovo vers l’UE resteront dérisoires. Par contre, il ne représente nullement le « premier pas » de Pristina vers l’intégration européenne. Décryptage.

Par Besa Shahini Tous les pays d’Europe peuvent déposer leur candidature à l’Union — sauf un, le Kosovo. Le Kosovo n’est pas reconnu comme un État par les 28, car cinq de ses membres refusent de le faire. L’Accord de stabilisation et d’association (ASA), signé mardi 27 octobre, ne change rien à cette situation. L’article 2 de ce document souligne que l’accord « ne signifie pas une reconnaissance du Kosovo par l’UE, ni par les États membres qui ne l’ont pas reconnu jusqu’à présent ». Dans ce document, le Kosovo* est cité avec sa note de bas de page. L’ASA est un accord de coopération entre l’UE et le Kosovo. Ce n’est pas le premier pas vers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous