BIRN

Kosovo : fonction publique et clientélisme politique

| |

Vous briguez un poste dans l’administration ? Pas besoin d’avoir des diplômes ou des compétences, il suffit de prendre sa carte au PDK ! Le clientélisme n’a pas été inventé par le parti de Hashim Thaçi, les autres formations ont toujours agi de même, notamment l’AAK, mais la dérive est de plus en plus forte ces derniers mois. Dernier exemple : la nomination d’un journaliste, fidèle militant du PDK, à la tête de la Compagnie d’électricité du Kosovo (KEK)... Une grande enquête du Balkan Insight.

Par Krenar Gashi et Arbana Xharra à Pristina Remzi Shahini a été congédié le 4 juin 2008 de son poste de directeur général de la KEK, la société publique d’électricité du Kosovo. Dans un communiqué publié par la KEK, la société affirme que la décision de son conseil d’administration a été prise suite à l’analyse des performances de l’entreprise. Même si Remzi Shahini n’a émis aucun commentaire au sujet de son licenciement, beaucoup d’observateurs au Kosovo n’y ont vu que le dernier remplacement en date, pour des motifs politiques, d’un haut fonctionnaire. Il ne s’agit que de l’un des nombreux cas du genre depuis la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous