Birn

Kosovo : flou et contradictions pour accueillir la nouvelle mission européenne Eulex

| |

La mission européenne Eulex, destinée à renforcer l’État de droit au Kosovo, connaît des débuts plus que chaotiques. La mission doit se déployer mardi 9 décembre « sur tout le territoire du Kosovo », mais est confrontée à l’hostilité des Serbes du pays, pour qui la Minuk reste la seule administration légitime, et à l’opposition d’une partie de la société civile albanaise pour qui le déploiement de la mission européenne entérine la partition du Kosovo. Un éclairage du Balkan Insight.

Par Krenar Gashi La plus grande mission civile jamais lancée par l’Union européenne (UE), placée sous les auspices de la Politique européenne de sécurité et de défense [Pesd], doit désormais faire face à des résistances locales, juste au moment où les problèmes politiques entourant la définition de son mandat ont été résolus. La mission a également été retardée d’une semaine et ne débutera pas le 2 décembre 2008, comme cela avait été annoncé précédemment par des responsables de l’UE incluant Javier Solana, le chef de la diplomatie européenne. Tandis que la mission Eulex se prépare à devenir complètement opérationnelle sur tout le territoire du Kosovo (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous