Zëri

Kosovo : et maintenant, quel dialogue avec la Serbie ?

| |

La résolution adoptée à l’ONU préconise l’ouverture d’un « dialogue » entre Belgrade et Pristina, mais de quoi va-t-on donc parler ? Avant que la CIJ ne rende son avis, les dirigeants kosovars envisageaient toutes les hypothèses, y compris celle d’une large autonomie pour le nord. La position du Kosovo est désormais plus forte, et les diplomates occidentaux assurent que son intégrité territoriale sera garantie. Il faudra pourtant bien faire des offres à Belgrade...

Par Zijadin Gashi L’intégrité territoriale du Kosovo restera garantie, mais tout l’enjeu va être de défendre la logique des propositions de Martti Ahtisaari. Telles sont les conclusions qui ressortaient, ces dernières semaines, des rapports et des analyses internationales, ainsi que des rencontres diplomatiques qui se sont multipliées avant la session de l’Assemblée générale des Nations Unies. La Serbie voulait rouvrir des discussions sur le statut du Kosovo, mais la résolution finalement adoptée à l’unanimité parle seulement d’un « dialogue » entre Belgrade et Pristina. Les diplomates occidentaux sont passés à l’offensive pour obtenir un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous