Entre Belgrade et Pristina, reprise laborieuse du « dialogue »

Entamé au printemps 2011 sous l’égide de l’UE, le « dialogue » entre Belgrade et Pristina progresse lentement. Des avancées symboliques ont été obtenues comme la libre circulation, mais depuis l’été 2015, la création d’une association des communes serbes divise profondément le Kosovo. L’opposition dénonce un pas vers la partition du pays, le gouvernement campe sur ses positions. Certains dénoncent un dialogue de façade, uniquement destiné à faire avancer l’intégration européenne des deux voisins, sans régler les différends sur le terrain.

L’ouvrage de référence sur le Kosovo : Jean-Arnault Dérens, Le piège du Kosovo, Editions Non Lieu, janvier 2008, 24 euros Retrouvez notre dossier : Le nord du Kosovo : une zone toujours sous haute tension Rappels chronologiques : 10 juin 1999 : le Conseil de Sécurité des Nations unies vote la résolution 1244 17 février 2008 : le Kosovo proclame son indépendance 2 décembre 2008 : début du déploiement de la mission européenne Eulex 22 juilet 2010 : la CIJ rend son « avis » reconnaissant la légalité de la proclamation d’indépendance du Kosovo 10 septembre 2010 : adoption par les Nations Unies de la résolution commune de la Serbie et de l’Union (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous