Des ONG au financement douteux

Kosovo : les réseaux scolaires et associatifs de l’islam radical

| |

Alors que le flux de départs de volontaires pour le jihad au Proche Orient ne se tarit pas, un rapport révèle comment les réseaux islamistes radicaux ont mis en place et continuent de financer un réseau d’écoles à travers tout le Kosovo. Les structures de financement sont connues, mais les autorités de Pristina n’ont jamais pris de mesures sérieuses pour faire face au phénomène.

Par Vehbi Kajtazi Le document mentionne l’activité d’une cinquantaine d’organisations non-gouvernementales et de onze personnes impliquées dans des activités extrémistes. Selon ce rapport, ces activités se développent jusqu’au sein des institutions scolaires. L’école maternelle Lulishtja e dritave à Pristina est l’une d’entre elle. Son propriétaire, Driton Maxhuni, aurait de liens étroits avec Hasan Abazi, un ancien de la VIIe brigade El-Mudžahid, du temps de la guerre en Bosnie-Herzégovine. Le directeur financier de l’institution serait un ressortissant irakien, Hassan Ali Al Sarraj. Cette école possède sa licence d’enseignement depuis 2006. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous