Osservatorio Balcani e Caucaso

Kosovo : cinq mois après les élections, le blocage politique persiste

| |

Cinq mois après les élections, le Kosovo n’a toujours pas de gouvernement. Prise en otage entre le PDK du Premier ministre sortant Hashim Thaçi et l’opposition, la situation politique et économique du pays s’aggrave de jour en jour. Quant à la communauté internationale, elle semble regarder ailleurs...

Par Violeta Hyseni Kelmendi Cinq mois se sont déjà écoulés depuis les élections en juin dernier au Kosovo et aucun compromis n’a pu être trouvé pour former une majorité au gouvernement. Quatre partis de l’opposition se sont réunis dans une coalition dénommée LVAN, défiant directement les efforts du Premier ministre sortant et chef du Parti démocratique du Kosovo (PDK) Hashim Thaçi qui tente de s’assurer un deuxième mandat. Retrouvez notre dossier : Politique : après les législatives du 8 juin, le Kosovo s’enfonce dans l’impasse La Ligue Démocratique du Kosovo (LDK), le mouvement Vetëvendosje, l’Alliance pour l’avenir du Kosovo (AAK) et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous