Danas

« Karadžić n’est plus un mythe, juste un criminel »

| |

Le mythe du héros échappant à toutes les polices du monde pour redorer le blason du peuple serbe a fait long feu. Radovan Karadžić est un vieillard qui aime les colloques et la télévision, et qui sera jugé à la Haye pour génocide et crimes de guerre. Pour qu’on en finisse avec la mythologie guerrière qui justifie les massacres, pour que les peuples des Balkans entament un processus de réconciliation. Nataša Kandić et Mirsad Tokača répondent aux questions d’Omer Karabeg.

Propos recueillis par Omer Karabeg Omer Karabeg : Que signifie l’arrestation de Radovan Karadžić pour les familles des victimes ? Etes-vous d’accord avec la déclaration de Richard Dicker, le directeur du programme de la justice internationale au sein de « Human Rights Watch », qui souligne que cette arrestation donne de l’espoir aux victimes, parce que Radovan Karadžić incarnait l’impunité du crime ? M.T. : Je crois qu’il s’agit d’une impression très superficielle. Les sondages publiés dans les médias ne reflètent jamais la réalité. En ce sens, l’absence d’incidents et de protestations importantes en Republika Srpska est très intéressante. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous