Express

Justice, minorités, retour des réfugiés, État de droit : zéro pointé pour le Kosovo

| |

Persistance des violences interethniques, ralentissement du processus des retours volontaires, mauvais fonctionnement de la justice, absence de protection des témoins : le rapport annuel de l’association Human Rights Watch souligne l’échec des institutions du Kosovo et de la mission européenne Eulex. Ce rapport note cependant que l’absence de consensus international sur le statut du Kosovo complique son travail.

Le manque d’accord international sur le statut du Kosovo continue de contrarier les efforts en faveur des droits de la personne, note le dernier rapport d’Human Rights Watch. Placée dans une situation bien inconfortable - entre les positions contradictoires des pays membres de l’UE et les désaccords persistant entre Pristina et Belgrade - la mission Eulex a essayé, tout au long de l’année 2009, de se déployer dans tout le Kosovo et de mettre en oeuvre les bases du système judiciaire. Pour leur part, les autorités du Kosovo ont à nouveau échoué à démontrer la réalité de leurs engagements en faveur des droits des minorités et de l’Etat de droit. En se (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous