Lajm

Justice au Kosovo : Eulex fera-t-elle mieux que la MINUK ?

| |

Incapable de protéger les témoins, accusé de rendre une justice trop lente, incohérente et incompréhensible, l’appareil judiciaire mis en place par la MINUK depuis 1999 est souvent considéré comme le principal échec de la mission internationale. Les compétences judiciaires de la MINUK ont été reprises en décembre par Eulex. La mission européenne pourra-t-elle faire mieux et rendre confiance dans la justice ? Le point de vue d’un procureur américain, au service de la MINUK depuis six ans et maintenant d’Eulex.

Par Serbeze Haxhiaj Cela fait six ans que l’Américain Robert Dean est arrivé au Kosovo en tant que procureur de la MINUK. Il a d’abord travaillé à Peć/Peja, dans la région qui connaissait alors la plus forte criminalité. Certains meurtres commis dans la région de Dukagjin, dossiers sur lesquels il a travaillé, ne sont toujours pas résolus. Quittant Peć/Peja, il a succédé à un autre Américain, Albert Mosovic, comme chef du Département de la Justice de la MINUK. Mais ce ne fut pas encore la fin de sa mission au Kosovo. Dès la fin janvier, il va poursuivre ses activités dans le cadre de la mission Eulex, en qualité de procureur, dans un secteur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous