BIRN

Jugement imminent pour les six « Algériens de Bosnie » détenus à Guantanamo

| |

Six ans après leur arrestation, six citoyens bosniens nés en Algérie pourraient bénéficier d’une ordonnance d’habeas corpus de la Cour suprême des États-Unis. Les six hommes, venus en Bosnie entre 1992 et 1995 pour se battre, ont été arrêtés en octobre 2001. Soupçonnés de vouloir commettre des attentats à la bombe contre les ambassades américaine et britannique à Sarajevo, ils ont été transférés à Guantanamo malgré l’absence de preuves. Les dessous de cette affaire.

Par Nadzida Cano et Conor Gaffney Mais voilà, au lieu d’être libérés, les six hommes ont été transférés à la prison de Guantanamo. Car aussitôt qu’ils ont quitté la Prison centrale de Sarajevo, au matin du 18 janvier, la police locale les a livrés aux forces américaines. Ils ont ensuite été emmenés à Tuzla, dans le nord-est de la Bosnie, puis sur une base américaine située à Incirlik, en Turquie, avant d’être enfin incarcérés à la prison de Guantanamo Bay, le 20 janvier de la même année. Des pressions de la part des États-Unis Les responsables bosniens arguent que les États-Unis ont exercé des pressions très fortes sur le gouvernement afin qu’il livre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous