B92

Journée internationale des personnes disparues : les tragiques séquelles des guerres

|

Selon les données du Comité international de la Croix Rouge (CICR), 15.655 personnes sont toujours portées disparues après les combats qui ont ravagé les pays de l’ancienne Yougoslavie dans les années 1990. La grande majorité des cas de personnes disparues se situent en Bosnie-Herzégovine, viennent ensuite la Croatie et le Kosovo.

La Journée internationale des personnes disparues est célébrée ce 30 août. La Commission internationale des personnes disparues (ICMP), qui est basée en Bosnie-Herzégovine, estime que 40.000 personnes ont disparu dans les combats qui ont ravagé l’ancienne Yougoslavie, dont 30.000 dans la seule Bosnie-Herzégovine. L’ICMP estime qu’environ 5.500 personnes ont disparu durant la guerre de Croatie, 4.400 au Kosovo, et 23 durant le conflit de Macédoine en 2001. Selon les données de cette organisation, il reste encore 12 à 14.000 cas non résolus dans l’ensemble de la région, dont 8 à 10.000 en Bosnie-Herzégovine, 2.000 en Croatie et 1.900 au Kosovo. « En (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous