Danas

Journalisme en Serbie : les meurtres sans coupables de l’époque Milošević

| |

Comment et pourquoi sont morts les journalistes Dada Vujasinović, tuée le 8 avril 1994, Slavko Ćuruvija, tué le 11 avril 1999 et Milan Pantić, tué le 11 juin 2001 ? Ces crimes n’ont toujours pas été élucidés, malgré les promesses de la justice. La réponse à ces énigmes se trouve peut-être dans les archives de la Sûreté de l’État, mais le frère d’une victime dénonce un « manque de volonté politique ».

Par J. Lukač Le temps passe et les meurtres de trois journalistes serbes Dada Vujasinović, Slavko Ćuruvija et Milan Pantić n’ont toujours pas été résolus. Non par manque de preuves, mais par manque de volonté politique, affirme Rajko Danilović, l’avocat du frère de Slavko Ćuruvija, Jovo Ćuruvija. « Dans l’affaire Slavko Curuvija, tout est clair. Ceux qui ont commandité et commis ce meurtre sont connus. Il ne reste qu’à ouvrir les archives de la Sûreté de l’État. Mais la volonté politique manque », dénonce Rajko Danilović. Selon l’avocat, il est possible que ces archives soient ouvertes sous pression de l’Union européenne. Jovo Ćuruvija a récemment (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous