Joe Biden à Zagreb pour ramener les Balkans dans le giron des États-Unis

| |

Le vice-président américain était dans la capitale croate mercredi en tant qu’’invité du sommet régional Brdo-Brijuni, au côté du président du conseil européen Donald Tusk. À l’ordre du jour : la menace terroriste, la situation politique et sécuritaire dans les Balkans occidentaux, mais aussi et surtout le renforcement des liens entre les États-Unis et la région.

Par Lætitia Moréni « La première fois que je suis venu ici, c’était dans les années 1970 quand Tito était encore président. » Voilà ce qu’a déclaré le vice-président américain Joe Biden, à peine arrivé sur le sol croate, mercredi. « Je suis flatté et fier d’avoir été invité », a avoué Joe Biden devant les représentants des pays de l’ancienne Yougoslavie et l’Albanie réunis à Zagreb pour le sommet Brdo–Brijuni. « En vous écoutant, j’ai l’impression de participer à une réunion de famille. » L’émissaire de Washington a souligné que l’intégration européenne de la région restait « la garantie ultime pour une Europe unie et en paix ». Mais il a insisté aussi sur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous