Serbie : le parti fasciste hongrois Jobbik veut s’implanter en Voïvodine

| |

Le parti fasciste hongrois Jobbik tente de s’implanter dans le nord de la Voïvodine, où vit une importante minorité magyare. Il vient d’ouvrir un bureau à Senta, dans le nord de la province. Les activités du parti, qui milite pour la « Grande Hongrie » sont officiellement interdites en Serbie.

Par Ph.B. Le parti d’extrême droite hongrois Jobbik vient d’ouvrir un bureau à Senta, en Voïvodine, dans le Banat septentrional. La localité est dirigée par l’Alliance des Magyars de Voïvodine (SVM) d’István Pásztor, et compte 78 % de Hongrois. Officiellement, il ne s’agirait que du bureau « personnel » d’István Szávay, député au Parlement de Budapest, qui représente le parti en Voïvodine. « Notre espoir est que les Hongrois de la région sachent que la Hongrie est avec eux, et qu’ils peuvent compter sur elle », a-t-il déclaré. En 2014, Jobbik avait déjà tenté à deux reprises d’ouvrir un bureau dans la ville de Subotica, proche de la frontière hongroise, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous