Osservatorio sui Balcani

Jean-Paul II : Zagreb pleure un pape « grand ami » de la Croatie

| |

Depuis son rôle dans la reconnaissance de l’indépendance de la Croatie jusqu’à son appel à la réconciliation lancé à Zagreb en 1994, le pape a eu une importance cruciale dans l’histoire récente du pays, qu’il a visité à trois reprises. Les Croates pleurent un père.

Par Drago Hedl Samedi soir, quand toutes les télévisions et toutes les radios de Croatie ont interrompu leurs programmes, peu après 10 heures, pour annoncer la mort du pape Jean-Paul II, un sentiment de tristesse a envahi tout le pays. Bien que les médias parlassent depuis des jours du grave état de santé du Saint Père, la nouvelle est restée douloureuse. En Croatie, Jean-Paul II n’était pas seulement considéré comme un pape, mais comme un ami exceptionnel, qui a visité trois fois le pays. « Tous les citoyens de la République de Croatie, et pas seulement les croyants, se rappelleront avec un grand respect et une sincère gratitude du pape Jean-Paul (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous