Danas

Islam et société en Serbie : Aida Ćorović, une femme en révolte contre les « talibans » de Novi Pazar

| |

« Je connais de grandes féministes qui portent le voile islamique »... Aida Ćorović, directrice de l’ONG Urban-in de Novi Pazar, victime d’une violente polémique, répond à ceux qui l’accusent d’agir contre l’islam ou les intérêts des Bosniaques. Elle dénonce le climat de peur et d’intolérance que font régner le mufti du Sandžak, Muamer Zukorlić, ses gardes du corps et ses « talibans ».

Propos recueillis par Slađana Novosel « Je soutiens absolument et sans aucune réserve le droit de toute femme musulmane de se couvrir. Je considère qu’il s’agit d’un droit de la personne, conquis de haute lutte, qui fait partie des libertés religieuses et qu’il n’y a rien de dangereux dans le port du hijab », affirme Aida Ćorović, directrice de l’ONG Urban-in de Novi Pazar. Son article sur le port du hijab dans le Sandžak, paru dans les colonnes de Danas a provoqué une avalanche de réactions. Aida Ćorović est devenue la cible des musulmans radicaux qui lui ont répondu par une série d’insultes, tandis que les organisations de la société civile (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous