Pescanik

Interdiction de la Gay Pride en Serbie : « la fierté est inébranlable »

| |

Mercredi 3 octobre, Ivica Dačić, Premier ministre également en charge de l’Intérieur, a fini par interdire la Gay Pride. Comme en 2011, il a invoqué des raisons de sécurité à cause des menaces lancées par les groupuscules d’extrême-droite. Une interdiction pourtant illégale au regard de la Constitution serbe et des jugements de la Cour européenne des Droits de l’Homme. De toute façon, « la Gay Pride sera toujours là » assurent les organisateurs.

Par Goran Miletić (avocat spécialiste des droits de la personne, membre du Comité d’organisation de la Gay Pride de Belgrade) Tout le monde s’attendait à ce que la marche des fiertés (Gay Pride) de Belgrade soit un test pour le nouveau gouvernement sur la question des droits de la personne et de l’instauration d’un état de droit. Certains pensaient que ce nouveau gouvernement aurait des positions plus radicales que le précédent, d’autres préféraient croire au contraire que les nouveaux partis au pouvoir voudraient justement montrer qu’ils sont meilleurs que leur prédécesseurs sur tous les plans, même sur la question des droits de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous