Curierul National

Intégration : l’euro-scepticisme inquiète la Roumanie

| |

Ces derniers temps, la presse internationale consacre une place de plus en plus importante à un phénomène inattendu, à savoir, l’euro-scepticisme sous diverses formes, et plus particulièrement, le protectionnisme économique. En Roumanie, l’euro-scepticisme et l’indifférence augmentent aussi, confortés par les discours populistes.

Par Maria Cora Le professeur Vasile Puscas, député et secrétaire de la Commission de l’Integration au sein du Parlement europeen, ancien ministre roumain de l’Intégration, ayant mené une grande partie des négociations à l’adhésion de la Roumanie à l’UE, souligne le fait que l’euro-scepticisme s’est manifesté de plus en plus à partir du deuxième semestre 2003, après l’acceptation de l’adhésion des dix nouveaux pays du centre et de l’Est de l’Europe. Et notamment, en mai 2004, lors de leur adhésion effective. Néanmoins, souligne le professeur Vasile Puscas, cette situation n’est pas due uniquement au processus d’adhésion, comme le pensent de nombreux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous