BIRN

Intégration européenne : « plus de cohérence envers les pays des Balkans »

| |

Alors que son pays préside l’Union européenne depuis le 1er juillet, le ministre des Affaires étrangères suédois a déclaré au Financial Times qu’il était temps que l’Europe adopte une stratégie cohérente d’intégration des pays des Balkans occidentaux. Sans cela, Carl Bildt prévient que les forces nationalistes risquent de reprendre la main face au camp pro-européen. Des propos qui interviennent alors que le régime des visas n’a pas été levé pour tous les États de la région.

Faute d’une politique cohérente d’intégration des pays des Balkans à l’Union européenne, celle-ci risque de perdre toute crédibilité et de favoriser l’instabilité. C’est l’avertissement de que lance Carl Bildt, le ministre des Affaires étrangères suédois, dont le pays préside l’UE depuis le 1er juillet, dans un entretien accordé au Financial Times. « Si l’Europe ralentit ou même arrête le mouvement d’intégration de ces pays, on risque de voir d’autres forces prendre la direction des opérations. Cela sera néfaste à la crédibilité de l’Europe dans le monde. Le succès de notre politique dans cette région affectera notre crédibilité à l’échelle mondiale ». Cet (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous